Chronique d’une désunion annoncée

 

deuilComment pourrai-je expliquer dans un article tous les drames, toutes les misères que nous vivons nous les musiciens Mauritaniens aujourd’hui.
Depuis que nous avons eu la malchance, le malheur, la malédiction de croiser le chemin de Mr Mreyhbe ould Kheiri, devenu directeur de l’Institut de Musique Mauritanien par miracle.
Cet homme qui n’a aucun rapport ni avec la culture, encore moins avec la musique nous est imposé. Sa présence devient une véritable tragédie pour le monde de la musique.
Mr Mreyhbe ould Kheiri nourrit des ambitions aussi néfastes les unes que les autres, pour nous
Il ne se contente plus de paralyser notre Institut depuis sa création Nov 2010 .
Avec un jeu machiavélique, il est en train de nous diviser cyniquement (pour régner !!).
Il profite du niveau intellectuel de certains musiciens et du laxisme et connivence (parfois) de la tutelle ; en l’occurrence celui du Ministère de la Culture, pour faire de notre Union une authentique Parodie.
Il faut croire que le soutien de Mr Mreyhbe ould Kheiri est solide au point qu’il puisse infliger son incompétence, malgré sa légendaire insuffisance.
Cette pseudo-Union des musiciens, qu’iI est en train d’imposer est vouée a un échec cuisant. Comment pourrait-il être autrement, avec l’exclusion de plus de 90% des illustres familles de cet art, et des Musiciens les plus en vue du pays.
Nous n’avons lésiné sur rien afin de pouvoir créer une Union des Musicien digne de ce nom, avec de réelles potentialités.
Force est de constater que rien ne résiste à cet homme inculte, qui a tous les pouvoirs en mains.
Mr Mreyhbe Ould Kheiri fort de puissant(es) protecteurs (rices) va créer advienne que pourra son Union des Musiciens à Lui.
Mme Hindou Mint Ainina cette femme ministre de la Culture qu’on croyait d’une autre trempe est rentrée dans le rang avec une facilité déconcertante.
Elle a validé cette mascarade sans autres formes de procès.
Alors que le Ministère de la Culture devait juste appuyer les musiciens pour leur Union.
Être un partenaire, réel qui vise à fédérer ces porteurs de ce beau patrimoine commun (les méprisés de la république) .
Et à les aider à choisir, (pour une fois !) les profils et compétences requis pour assurer la gestion et la pérennité de cette Union
Et partant préserver ce beau patrimoine qui fait la fierté de ce peuple, mais ne jamais leur imposer quoi que se soit. Pareil cas n’existe nulle part au monde.
Mme la ministre de la Culture, malgré les multiples réunions au sein de son département .
Et notre disponibilité à composer avec elle pour rassembler le maximum d’artistes et sans exclusive, dans ce projet d’union, a majestueusement fui ses responsabilités.
Ce qui a engendré une véritable déception chez nous .
Quant à Mr Mreyhbe ould Kheiri le directeur du moribond « Institut Mauritanien (de musique !!) « continue impunément à faire semblant de « gérer » sans aucun savoir, ni vision ce cadre unique réservé à notre Patrimoine.
Il ne ménage aucun effort pour mettre en place une Désunion avec la bénédiction de Madame la Ministre de la Culture. Mr Mreyhbe ould Kheiri va instaurer une union qui aura un niveau inférieur à celui de l’institut afin de ne pas lui faire de l’ombre . Mr pourra tout manipulé, préserver ses privilèges le reste n’a aucune espèce d’importance.
Il paralyse ce secteur depuis cinq ans sans que personne ne puisse y changer quoi que se soit.
Il faut croire que dans ce cadre, il est et de loin plus important d’avoir de solides soutiens, ou réussir un excellent trafic d’influence que toutes les compétences, et les connaissances du monde.
Quel scandale quelle ignominie.                                                                                                 Mais ce serait une  ineptie de la part du directeur de l’Institut Mauritanien de Musique Mreyhbe ould Kheiri de s’endormir sur ses lauriers.                                                                                   Nous ne comptons absolument plus nous laisser faire  loin s’en faut, et nous sommes armés et de l’art et de la culture…Nous

2 thoughts on “Chronique d’une désunion annoncée

  1. tahra votre place n’est pas dans ce pays qui ne met pas en valeur les richesses apportées par ses citoyens. vous êtes l’une des très rare tiguiwitt qui métrise la langue française.
    je vous félicite pour la richesse de vos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.