Les droits humains des femmes de plus en plus bafoués

Inde

 

La stérilisation en chaîne des femmes indiennes qui a entraîné la mort de 13 patientes prouve
si besoin est combien les droits de la femme demeurent bafoués.
Il s’avère donc urgent que celles et ceux qui s’investissent pour cette cause redoublent d’efforts. Qu’ils soient convaincus de l’importance de leur mission, qui est visiblement de longue haleine.
Et même si la situation de la femme s’est améliorée, il existe des endroits de par le monde où elle est chaotique.
L’exemple de ces femmes indiennes mutilées, assassinées en dit long.
Dans ce pays de plus d’un milliards de personnes le viol collectif et l’homicide prémédité des femmes est monnaie courante ; à la une de tous les journaux et tous les jours.
Quand elles échappent aux prédateurs sexuels, à un mariage forcé, aux violences conjugales ou à une quelconque autre misère elles tombent sous les balles d’un criminel de sang. Rien ne lui est épargné.
En Afrique les mutilations génitales, un vrai carnage tue les jeunes et petites filles.
Et quand bien même elles survivent à cet acte criminel les répercussions psychiques dont on parle peu sont terribles et à vie.
Après le divorce qui est un sport national sur le contient sans aucun droit elles se retrouvent seules confrontées aux besoins de toutes leurs familles.
Sans aucune autre perspective il faut subvenir à ces manques urgents, et vitaux.
Quand la femme arrive à se sortir de tous ces traquenards qui jonchent son parcours; elle n’aura jamais les mêmes chances, ni les mêmes droits que l’homme.
Comme disait Françoise Giroud « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »
Et trente ans après, on en est encore là avec les ‘’quota’ quand on arrive à les avoir, ce qui n’est pas toujours le cas.
Et avec l’obscurantisme qui sévit de nouveau dans plusieurs endroits de la planète les droits des femmes reculent dangereusement.
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20141114-patientes-sterilisees-indiennes-decedees-piste-medicamenteuse/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.