Aux secours Compaoré rechute

 

Blaise compaore_0Blaise

 

Vingt sept ans après le sanglant putsch militaire qui l’a emmené au pouvoir et provoquer           la disparition du bien aimé Thomas Sankara ,Blaise Compaoré récidive.
Avec un coup d’Etat constitutionnel, pour modifier l’article 37 afin de lui permettre de         briguer un nouveau mandat .Un siècle de plus ne pourra venir à bout de cette avidité du     pouvoir, étancher cette soif assouvir ce désir.
Le ‘’médiateur’’ des conflits Africains n’hésite pas à mettre un péril son propre pays
Habité par le pouvoir tous les moyens seront bons pour Compaoré afin de s’y maintenir.
Il fera des émules à ne pas en douter, ils sont bien connus et déjà sur les rails.
L’Afrique notre continent malade de ces dirigeants, dont le seul souci est celui de rester au pouvoir , advienne que pourra et jusqu’à ce que mort s’en suive.
L’alternance ne peut avoir droit de cité.
Il y aura toujours une grande partie, les laudateurs bien placés , ils ont pillés les
deniers publics et seront toujours prêts à soutenir ces coups d’Etat.
Leurs misérables privilèges passent avant le présent et l’avenir de leurs pays.
Le référendum au Burkina Faso qui ne veut absolument rien dire, avec une population pour une partie analphabète et l’autre affamée, Compaoré se moque de qui ?
Un référendum qui sera éternellement favorable à celui qui détient le pouvoir.
Quand on reste à la tête d’un Etat pendant plusieurs décennies ; on ne peut plus faire la différence, ces hommes se confondent avec leur pouvoir.
Ils croient que ces pays ces peuples leur appartiennent, un véritable drame humain.
Ils n’ont plus aucun recul, aucun repère et leurs acolytes sont là pour les convaincre que     c’est une vérité absolue.
Ces pauvres hommes dont Blaise Compaoré est aujourd’hui le chef de file sont égarés.
Les peuples Africains dont les chefs d’Etats ont ces tendances obsessionnelles à rester au pouvoir ; doivent résister à tout prix il y va de l’avenir de notre continent.
Nous devons tous se sentir concernés.
La Communauté Internationale, a un grand rôle à jouer aujourd’hui, aider ces hommes en perdition à lâcher prise.
Leur expliquer que pour assurer l’avenir de leur pays et pour leur propre personne ils         doivent absolument tirer leurs révérences dignement…
Les puissances doivent bien cela à l’Afrique; elles qui ont pillé les richesses de ce’’ pauvre’’ continent par l’intermédiaire de leurs multinationales, et ont soutenu ses dictateurs pendant trop longtemps.

http://www.rfi.fr/afrique/20141024-burkina-projet-revision-referendum-constitution-vote-deputes-verdict-octobrecompaor/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.