Chépiko : Ces nouveaux escrocs

Les profondes mutations de notre société ont entraîné la terrible dégradation de nos valeurs.
Nous avons mis l’argent sur un piédestal et plus rien d’autre n’avait droit de cité.
C’est dans cette atmosphère lugubre que des phénomènes tels que Chépiko verront le jour.
Un véritable fléau qui sévit dans notre pays et qui n’épargne aucun groupe social.
Et même si la pratique est plus répandue chez les Maures on la rencontre dans toutes nos communautés.
Cette calamité existait sous le manteau et avait pour victime la grande bourgeoisie.
Elle verra ses débuts effectifs en 2007 chez les jeunes .
Elle prendra sa vitesse de croisière en très peu de temps,et de nos jours personne n’est à l’abri de ce naufrage,de Chépiko.
Instaurer par des hommes d’affaires nantis,des Crésus qui voulaient gagner toujours plus.
Chépiko consiste à emprunter avec un intérêt de 100% garantie par un chèque dont la date ne dépasse jamais un mois.
En cas d’insolvabilité le chèque est déposé auprès du Procureur, le débiteur est écroué pour motif de non payement .
Ou alors le choix qui est le plus adopté de signer des autres chèques afin de payer les premiers avec, une majoration de 100% à chaque fin de mois.
Une véritable fonction géométrique qui peut atteindre des sommes astronomiques.
Ces hommes en très peu de temps ont ruiné d’autres avec un argent facile, à des taux exorbitants sans taxes aucune et aux conséquences désastreuses.
Des jeunes loups qui ont grandis dans cet environnement sans foi ni loi prendrons la relève.
Ce sont eux aujourd’hui qui s’attaquent à tout ce qui peut rapporter ; un sou est un sou.
Le bilan mes cher(es) ami(es) est très lourd, est des plus chaotiques.
Des vies brisées : Des sociétés ruinées mettent la clé sous le paillasson.
Des ménages qui se disloquent ,brisant la scolarité des enfants, les jettes dans la rue.
Des hommes qui fuient la prison laissant derrière eux femmes,enfants, vieux parents.
Des femmes qui deviennent les seuls soutiens de leurs familles,sans ressources se retrouvent acculer à la prostitution.
Des personnes âgées et malades abandonnées par des fils qui étaient les seuls protecteurs (le cas de ce vieil homme sous dialyse me bouleverse encore).
Aujourd’hui ces hommes peuplent les prisons quand ils ne sont pas dans un exil forcé ,ne sachant à quel Saint se vouer.
Livrer à eux même dans la force de l’âge ,au lieu de participer à la marche du pays ,ils deviennent des alcooliques des drogués dans des endroits improbables.
Les exemples sont à la pelle, le chepiko un véritable engrenage dans lequel sont tombés des centaines d’hommes et de femmes,et même ceux qui sont venus juste pour secourir d’autres.
Des hommes de lois, des hommes d’affaires, des parlementaires, des journalistes, des artistes et même d’ anciens putschistes.
Dans les sociétés d’Etat, dans les ministères des fils à papa,des chômeurs,des Ong j’en passe et des meilleurs.
Je peux aussi donner des noms mais à quoi bon,elles sont des victimes ces personnes.
Victimes de leurs créanciers qui vont à la pêche,en font des cibles un objectif .
Ne lésinent sur rien ;achètent les services de jeunes et jolies filles comme rabatteuses.
Victimes d’eux même de leur avidité de luxure,de leur paraître de faux semblants,de leur frime.
Victimes de la société qui a délaissé toutes ces valeurs, aveuglée par l’argent et toutes ces dérivés.
Nous avons brisé nos familles, leurs vies, l’avenir de nos enfants .
Nous avons été un véritable tsunami social qui a tout dévasté le Chépiko est juste l’une de ces conséquences.
Si nous pouvons tirer des conclusions,un bilan de cette tragédie ce serait le réveil de nos consciences.
L’Etat je ne sais comment mais il doit vite trouver une solution car le chépiko est un mal qui détruit.
Un engrenage dès que vous mettez un doit, il vous happe il vous broie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.